La gauche émancipatrice, de nouveau assiégée Peut-elle renouer avec ses avancées passées ?

Le président de la République Emmanuel Macron a déclaré début septembre 2020 : « Le sacre de Reims et la Fête de la Fédération. On ne choisit jamais une part de France, on choisit la France. » Pour « nous », notre choix, c’est la Fête de la Fédération sans le sacre de Reims ! Pourquoi ? Parce que le « nous » désigne la gauche émancipatrice et s’inscrit dans une diachronie historique ; une bonne connaissance de l’histoire passée nous aide de ce fait à construire la lutte des classes pour aujourd’hui, demain et après-demain.
Eh oui, pour nous, la Fête de la Fédération et ses contradictions ouvrent la porte, par la politisation des contradictions grandissantes, à d’autres événements qui permirent à la gauche émancipatrice de produire la journée du 10 août 1792 qui ouvre le concept de révolution dans la révolution, puis l’avènement de la Première République, qui elle ouvre la voie au suffrage enfin universel et aux politiques sociales et ainsi de suite. Et quels que soient les difficultés, les reculs, et les erreurs stratégiques, et ils furent nombreux, la gauche émancipatrice est repartie de plus belle.

Charles Thevenin. « La Fête de la Fédération, le 14 juillet 1790, au Champ-de-Mars » (1795).

(suite…)

Rompre avec les stratégies perdantes

« Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards, ni patience. » René Char « On ne pardonne jamais à un homme les injustices qu’on lui a fait subir. » Galilée Pourquoi la gauche a-t-elle participé au progrès social et politique pendant près de deux siècles et…

Pour la police nationale, il faut aussi « partir du réel pour aller vers l’idéal » LE LONG COMBAT DES POLICIERS RÉPUBLICAINS DANS LA POLICE NATIONALE

Nous vivons une séquence dans laquelle la polémique s'est déchaînée sur les violences policières. Récemment, un témoignage accablant de plus d'un journaliste infiltré dans la police a fait le buzz : https://www.lemediatv.fr/emissions/2020/le-temoignage-accablant-dun-journaliste-infiltre-2-ans-dans-la-police-6ZuUKBmyTwmRbO8ukd_78g Mais la plupart des intervenants dans cette polémique instruisent uniquement soit totalement à charge soit totalement à décharge…

Read more about the article <span class="entry-title-primary">Pour la police nationale, il faut aussi « partir du réel pour aller vers l’idéal »</span> <span class="entry-subtitle">LE LONG COMBAT DES POLICIERS RÉPUBLICAINS DANS LA POLICE NATIONALE</span>
Insurrection de la Préfecture de police de Paris, août 1944

Se préparer à la force des choses

« Citoyens, que d’autres vous tracent des tableaux flatteurs ; je viens vous dire des vérités utiles. Je veux étouffer, s’il est possible, les flambeaux de la discorde par la seule force de la vérité… La révolution française est la première qui ait été fondée sur la théorie des droits…

Municipales 2020 : le fossé se creuse entre le peuple et le système

60 % d’abstention pour une élection municipale, c’est du jamais vu ! Encore moins de participation qu’au premier tour. Chez les jeunes et les quartiers populaires, ici et là, on voit des taux d’abstentions de plus de 75 %, la Seine-Saint-Denis en est un triste exemple ! Nous vivons une crise de la démocratie sans précédent. Le coronavirus Sars-Cov-2 ne peut pas expliquer seul ce désastre civique. Nous savions que le macronisme perdait sa base sociale. Nous savons depuis le 28 juin qu’il a perdu sa base électorale. Les fusions bricolées dans la hâte du déconfinement n’ont confirmé qu’une chose : la toxicité électorale du label LaReM. D’autant que cette crise de la démocratie se double d’une crise de la représentation que l’abstention galopante accentue en la rendant plus visible encore, entretenant ainsi une spirale dont on voit mal où elle s’arrêtera. Si on ajoute à cela l’actualité du fonctionnement de la justice et de la police, on voit que la démocrature n’est pas loin. Nous y reviendrons. (suite…)

Notre boussole : République sociale et laïcité !

La charte d’Amiens nous a légué une des conditions nécessaires à une bifurcation sociale et politique : « la double besogne ». C’est l’articulation entre les revendications immédiates centrales de la lutte de masse avec un objectif à moyen terme, une boussole en fait. Sans une articulation dialectique entre ces deux éléments, on…

La dialectique de la lutte des classes a franchi un nouveau cap

L’apport du mouvement des gilets jaunes déclenché en novembre 2018 et celui déclenché par la RATP et la SNCF le 5 décembre 2019 ont fait avancer la ligne stratégique du mouvement social après de nombreuses années de recul. De nombreux autres secteurs ont également réussi à déployer une résistance exceptionnelle…

Nos priorités politiques pour 2020

De nombreux soulèvements sociaux ont eu lieu en 2019 : les gilets jaunes en France, le Hirak en Algérie, les mobilisations massives à Hong-Kong, à Porto-Rico, en Catalogne, la grève de General Motors, la plus longue depuis 50 ans aux États-Unis, en Équateur, au Chili, en Haïti, au Liban, en…

Public-privé : UNIS POUR GAGNER !

« Le gouvernement n’entend pas le mouvement social, joue le pourrissement de la grève et réprime la contestation. Fidèle à son enfumage habituel, il ouvre un énième round de pseudo-concertations dans l’espoir de diviser les travailleurs entre eux et de briser le front syndical unitaire. Quant au président des ultra-riches, nous…

Mobilisation sociale : le moment… c’est maintenant !

Quelle joie ! Quelle joie que ce 5 décembre ! Quelle joie que ce jour de grève générale réussi ! Près d’un quart de siècle de reculade, de défaite sociale presqu’oublié... L’esprit de juin 36, de mai 68 a de nouveau enivré les cœurs des militantes et des militants. Dans…

Appel à la mobilisation dès le 5 décembre 2019

ReSPUBLICA est de tous les combats pour défendre et promouvoir les services publics, principal outil de cohésion et de justice sociale. Tous les conquis sociaux sont aujourd’hui attaqués par le mouvement réformateur néolibéral au service du capital. Tous les services publics sont soumis à la privatisation des profits et à…