La gauche à la dérive ?

Du jamais vu ! Plusieurs responsables du PCF, de la France insoumise, de la CGT, des Verts (même si certains ont depuis exprimé des réserves sur leur participation), signataires de l’appel pour la manifestation du 10 novembre 2019 « contre l’islamophobie » s’allient avec des prédicateurs intégristes((« Cet appel a…

Fédérer le peuple par la liaison du combat laïque au combat social Une condition de la révolution citoyenne

Des mouvements sociaux de grande ampleur ont lieu dans divers lieux du globe : Liban, Chili, Algérie, Mexique, etc. Cela va dans le même sens que le mouvement social des gilets jaunes récemment en France et que les « soulèvements arabes » du début de la décennie. Conséquence de l’intensification du mouvement réformateur…

La gauche doit réviser sa stratégie vis-à-vis de l’Union européenne

ReSPUBLICA développe depuis le printemps dernier l’idée qu’il ne peut pas y avoir de révolution citoyenne si on ne se prépare pas sérieusement à l’ensemble des conditions nécessaires à la gauche pour agir lors d’une des prochaines crises paroxystiques qui ne manqueront pas d’arriver. (Nous continuons d’utiliser le mot gauche,…

Vers un nouveau krach bancaire et financier ?

Du 17 au 19 septembre dernier, la Réserve fédérale des Etats-Unis a injecté plus de 200 milliards de dollars dans les banques qui manquaient de liquidités (credit crunch) et ne pouvaient s’en procurer ni sur le marché interbancaire ni auprès des sociétés financières sans licence bancaire (Money Market Funds). C’est…

Les conditions de la révolution citoyenne

Comprendre la complexité et les contradictions du réel politique, être capable de les clarifier sans tenter l'impossible simplification, définir son but politique (le bout du chemin), penser la stratégie agonistique (avec ses principes constitutifs, ses ruptures nécessaires et ses exigences indispensables) pour y parvenir (le chemin lui-même), et engager la…

Préparer une rentrée offensive

La forte et rapide accélération des politiques néolibérales, l’augmentation de la répression et de la criminalisation des actions politiques et syndicales du nouveau monde, ont rendu obsolètes l’ensemble des stratégies des forces émancipatrices, qu’elles soient associatives, syndicales ou politiques. Les reculs démocratiques, laïques, sociaux et écologiques sont patents. Les citoyens, surtout ceux des couches populaires ouvrières et employées et des couches moyennes en voie de paupérisation, croient de moins en moins aux organisations et refusent de plus en plus de voter pour elles. Comme elles sont majoritaires dans le pays, la crise politique des forces émancipatrices est donc patente. Car on ne construit pas une alternative politique révolutionnaire avec seulement les couches moyennes supérieures et la partie des couches moyennes intermédiaires non encore en voie de paupérisation vivant principalement dans les villes-centres et les banlieues (1)On peut d’ailleurs noter que les luttes de classe en banlieue n’intéressent pas grand monde dans ces organisations émancipatrices.. Le mouvement des gilets jaunes en zones rurale et périurbaine en est la traduction. Les forces réactionnaires, au contraire, sont en verve, votent en rangs serrés et engrangent victoire sur victoire dans les batailles sociales et politiques engagées. (suite…)

Notes de bas de page

Notes de bas de page
1 On peut d’ailleurs noter que les luttes de classe en banlieue n’intéressent pas grand monde dans ces organisations émancipatrices.

Forum syndical (anti)raciste : un courant minoritaire « anti-laïque » et « anti-universaliste » dangereux

Des sensibilités aux clivages Le mouvement syndical, comme l'ensemble du mouvement social – associatif, politique, etc. – est traversé par différents courants et sensibilités, notamment sur le sujet de la laïcité. Ces différences qui parfois aboutissent au clivage voire à une tentative de fraction minoritaire – comme cela a été le…

Approfondissement de la crise à gauche après les européennes

Près d’un électeur sur deux n’a pas voté ce dimanche 26 mai 2019 ((la légère remontée du taux de votation par rapport à l’élection de 2014 suffit pour disqualifier les appels à l’abstention révolutionnaire d’une partie du gauchisme français.)) . Cela touche surtout les jeunes de moins de 24 ans…

Un 1er mai combatif

Avec environ 50 000 manifestants à Paris (ce qui est très important étant donné les conditions concrètes : vacances, pression médiatique sur le chaos prévisible, dispositif policier considérable, fermeture des stations de métro, fouilles, etc), les manifestations ont rassemblé au total en France plus de 250 000 personnes, ce qui…

1er mai 2019 : c’est le moment !

Cette année, le 1er mai – journée internationale des travailleurs – s'inscrit dans un contexte particulier, après le « 24ème acte » du mouvement des gilets jaunes et presqu'une semaine après les « non-annonces » du Président de la République qui continue d'appliquer son programme ultra-libéral. Ce n'est pas la première fois que cette journée de mobilisation…

Nous publions trois livres pour des débats citoyens sur l’actualité

Lecteurs de Respublica, membres de notre Réseau, voici trois livres susceptibles de répondre à la demande sociale sur les problèmes de notre temps. Tous les trois édités par Eric Jamet Editeur et les Editions du Borrego dans la collection Respublica :

  • par notre ami HO Hai Quang et son livre « Le Capital en toute simplicité » ;
  • par notre ami Philippe Hervé et son livre « Dans quelle crise sommes-nous ? » ;
  • par notre ami Yves Thiébaut et son livre «  Traités européens : l’esquive ».

Concernant le premier ouvrage mentionné, notre ami HO Hai Quang, docteur d’État et maître de conférences en sciences économiques, montre que Le Capital contient les éléments qui permettent de comprendre le fonctionnement du capitalisme et les crises qui le secouent. Mais il réalise le tour de force d’expliquer l’actualité de la pensée de Karl Marx avec les mots de tous les jours. Fini les mots compliqués qui humilient les citoyens et les travailleurs.
Pour le deuxième, notre ami Philippe Hervé analyse la crise du capitalisme depuis la chute de Lehman Brothers en 2008. Il sort des impasses d’une alternative uniquement basées sur un néo-keynésianisme qui ne correspond plus à la période. Il analyse et fait réfléchir sur le fait que le pli historique ouvert au 16e siècle est peut-être arrivé à son terme et demande de penser l’alternative en rupture avec ce pli historique. Ce livre montre aussi l’évolution d’une pensée durant la dernière décennie puisque ce livre a été écrit sur dix ans.
Pour le troisième livre, notre ami Yves Thiébaut , montre que la confusion des pensées sur l’éventuelle sortie des traités européens, voire de l’euro, dans le débat d’aujourd’hui empêche le peuple et ses citoyens d’être maîtres de leur destin. Il montre que toute sortie des traités et de la monnaie, toute sortie, ne seront pas un long fleuve tranquille tellement le mouvement ordolibéral a verrouillé l’Union européenne. Pour s’en libérer, et c’est possible, il faut d’abord comprendre le système bancaire européen puis cibler les enjeux de souveraineté et enfin évaluer les voies de sortie des traités.

Trois livres et trois débats dans tous les coins de France, départements d’outre-mer compris.
Alors, une centaine de débats dans toute la France grâce à vous, bien sûr que c’est possible ! Si vous le voulez bien !

(suite…)

Engager le débat sur les conditions d’une révolution citoyenne en France

Quel est notre impératif catégorique ? N’est-ce point de sortir du paradoxe de la période, à savoir que l’intensification de la lutte des classes décidée par le dispositif macronien – indispensable pour sauver le capitalisme – ait entraînée l’incapacité des organisations syndicales, associatives et politiques de résister à cette accélération et…

La République sociale pour retrouver le chemin de l’émancipation humaine

L'idée principale de cette présentation est une question : « Comment retrouver le chemin de l'émancipation humaine » dans un monde de régression démocratique, laïque, sociale et écologique ? En effet, l'histoire nous a enseigné la création de l’État totalitaire, sa rupture dans un État de droit ou souhaité comme tel, puis la deuxième…

Refonder la gauche pour fédérer le peuple

La gauche n’a jamais été aussi faible. Des débats font donc florès. Mais principalement autour de pensées et des stratégies simplistes voir magiques. L’intelligence politique du peuple même non fédérée lui permet d’écarter ces types de pensée. L’extrême gauche trotskiste, peine à dépasser 1% des suffrages exprimés. Elle continue à…