Quel doit être notre objectif : croissance ou développement écologique et social ?

Est-ce que la croissance pour la croissance suffit au bonheur des hommes et des femmes de la planète ? Voilà la question que l’on se pose face au leitmotiv du nouveau président François Hollande. Cette question mérite d’être posée car c’est un mot-valise qui peut susciter des espoirs mais qui va surtout produire de la déception, et cela très vite. (suite…)

Avec Catherine Kintzler, quand la musique peut construire une pièce de théâtre

Pour nous, républicains de gauche, Catherine Kintzler, reste rivée sur le fleuron de la laïcité qu’est son livre « Qu’est que la laïcité ? » aux Éditions Vrin qui est l’essai le plus abouti de toute la recherche sur ce principe républicain. Mais c’est oublier que Catherine Kintzler est également une spécialiste de l’esthétique qui a sur ce point « commis » plusieurs ouvrages. D’abord celui sur Rameau qu’elle m’avait offert et que j’ai dévoré ou encore, avec deux CD, « La France classique et l’Opéra… ou la vraisemblance merveilleuse ». Un ravissement musical. (suite…)

Poussée de la gauche de transformation sociale et de l’extrême droite en Grèce

Les élections législatives grecques ont donné les résultats suivants : Extrême droite néonazie - Aube dorée - 7 % - 21 sièges Droite néolibérale - Nouvelle démocratie - 18,9 % - 108 sièges Droite anti-austérité - Grecs indépendants - 10,6 % - 33 sièges Gauche néolibérale - PASOK - 13,2 % - 41 sièges Gauche démocratique (scission de droite de Syrisa) - 6,1 % - 19…

Morceaux choisis de Jean Jaurès

« Je me préoccupais surtout d’introduire jusque dans la société d’aujourd’hui des formes nouvelles de propriété, à la fois nationales et syndicales, communistes et prolétariennes, qui fissent peu à peu éclater les cadres du capitalisme. C’est dans cet esprit que lorsque la Verrerie ouvrière fut fondée, je pris délibérément parti contre…

L’actualité en matière de santé et protection sociale

Nous vivons une période formidable ! Alors que le manque de personnels dans le secteur de la santé et de la protection sociale devient évident, que le management des personnels par le stress devient la règle, que la gabegie de la gestion hospitalière au profit des directeurs devient patente… les inégalités sociales de santé progressent de plus en plus, l’accès aux soins n’est plus égalitaire. La déformation du partage de la valeur ajoutée au détriment des salaires directs et des prestations sociales s’accélère, seules les personnes à partir du 8ème décile de revenus et les actionnaires tirent leur épingle du jeu.
Est-il fou de souhaiter que cela change et que l’on parte vraiment des besoins sociaux, sanitaires et médicaux ? Pourtant, de nombreux sujets liés à la santé et à l’assurance-maladie sont toujours dans l’angle mort de la campagne présidentielle, même si des questions comme la T2A ou le rôle des complémentaires émergent, nous allons le voir. (suite…)

Sécurité sociale : comment étatiser pour mieux privatiser

Depuis longtemps, les contributeurs de ReSPUBLICA et les conférenciers du Réseau Éducation Populaire (REP) expliquent inlassablement que le projet du modèle politique néolibéral a pour objectif prioritaire la privatisation des secteurs rentables de la sécurité sociale dont le budget est supérieur au budget de l’État. Ils expliquent aussi que pour les néolibéraux la phase de l’étatisation est un point de passage nécessaire. (suite…)

Oui, il faut tourner la page du quotient familial, mais uniquement dans le cadre global d’une réforme fiscale

Comme toujours le débat s’installe dans le pour ou contre de telle ou telle mesures sans la remettre dans le contexte général de son environnement. Même si l’on fait l’analyse des « gagnants » et des « perdants » en cas d’application de telle ou telle mesure, il est nécessaire de mettre en lumière les interdépendances dans le système global, car ce qui compte pour les citoyens et les salariés (et leurs familles), c’est le résultat global et non le résultat par « tranche de saucisson ». (suite…)

« De la ville en politique » de Robert Spizzichino

Notre modèle politique est épuisé. Pour penser le modèle politique alternatif, il faut d’abord le penser sous tous ses aspects, sous toutes ses lumières et sous toutes ses ombres. Donc penser aussi la ville, ses finalités, la façon de la construire. Pour cela, une étude critique des politiques urbaines suivies ces dernières décennies est nécessaire. Comprendre les enjeux qui se jouent en ville également. (suite…)

“La République contre son École” écrit par Eddy Khaldi et Muriel Fitoussi

Disons-le tout net ! Nous n’aimons pas le titre, mais nous avons adoré le livre (1)La République contre son École écrit par Eddy Khaldi et Muriel Fitoussi, édité par Démopolis. 21€.

Car il y a longtemps que la France n’est plus en République. La sphère de constitution des libertés (école, services publics, protection sociale) — qui est la matrice des droits-créances pourtant indispensables pour compléter les droits-libertés si nous voulons la République sociale du 21e siècle — a été tuée par les politiques néolibérales. Et comme la république n’existe plus en France, on ne peut pas dire que c’est elle qui est responsable des maux de l’école. (suite…)

Notes de bas de page

Notes de bas de page
1 La République contre son École écrit par Eddy Khaldi et Muriel Fitoussi, édité par Démopolis. 21€.

Les socialistes espagnols sanctionnés pour leur soutien à la dictature des marchés, la gauche européenne en pleine déroute, la gauche arabe à l’heure des choix…

Ainsi va la vie ! Que la droite soutienne la dictature des marchés, le cœur de leur électorat peut le comprendre. Mais à chaque fois que les socialistes et autres sociaux libéraux (comme la majorité des partis écologistes) soutiendront cette dictature des marchés, elle sera décapitée. Le PSOE vient d’en faire l’expérience avec 4, 5 millions de citoyens qui l’ont abandonné. (suite…)