Avec Macron, l’avenir de la France se décide à Washington

« Seule la réalité est capable d'éveiller l'œil, de l'arracher à son rêve solitaire, à sa vision, pour le contraindre à l'acte conscient de voir, au regard. » (Giacometti) Emmanuel Macron est présenté par les médias dominants français comme un allié de choix des États-Unis (EU) dans la géopolitique mondiale. La preuve en serait qu’il est le premier chef d’État à être invité aux États-Unis après les élections de mi-mandat.…

Lire la suite à propos de l’article Avec Macron, l’avenir de la France se décide à Washington
Emmanuel Macron et Joe Biden au 47e sommet du G7, le 11 juin 2021 - The White House, Public domain, via Wikimedia Commons

« L’extrême centre ou le poison français » (1789-2019), de Pierre Serna

Les lecteurs de ReSPUBLICA sont habitués à ce nouveau concept d’« extrême centre » (voir par exemple dans cet article : https://www.gaucherepublicaine.org/editorial/comprendre-la-poussee-de-lextreme-droite-dans-les-pays-developpes/7429834). Eh bien, ce livre en est la source ! Pierre Serna est professeur d’histoire de la Révolution française à l’Université de Paris 1 Panthéon et membre de l’Institut d’histoire de la Révolution française.…

L’Union des droites progresse dans le monde et y compris en France, la gauche se divise dans des stratégies perdantes

Que l’on regarde sur l’international, dans l’Union européenne, ou en France, la situation n’est guère brillante. Politique internationale et conflits Et si le rapport à l’international était l’un des moteurs de la poussée de l’extrême droite dans le monde entier (Hongrie, Suède, Italie et à un degré moindre au Chili,…

Préface du futur

Bien qu’on ne puisse pas « faire bouillir les marmites de l’avenir », il y a des moments où il faut tenter une piste. Nous sommes à l’un de ces moments. Un appel à contributions signé par Roland Gori, Frédéric Pierru et Bernard Teper intitulé : « Pourquoi il faut (re)créer d’urgence les services publics…

Lire la suite à propos de l’article Préface du futur
Titre d'un dossier Services publics ou barbarie

100 % Marianne sur scène

La troupe de théâtre du Pompon, qui s’était déjà produite avec la pièce pleine d’humour intitulée Et pendant ce temps, Simone veille !, sur l’histoire de la condition des femmes, nous offre son nouveau spectacle 100 % Marianne (voir http://www.lepompon.net). Pour elles, c’est une continuité, car « le féminisme a besoin du rempart de…

Lire la suite à propos de l’article <em>100 % Marianne</em> sur scène
Photo de la troupe du Théâtre Pompon

La transition énergétique en manque de scénario Un apport aux débats

Face aux propositions de transition énergétique des principaux acteurs sociaux et politiques, nous cherchons à développer une analyse holistique, pour tenir compte d’une part de toutes les interactions dialectiques des composantes du système global que l’on souhaite analyser et d’autre part de toutes les modifications diachroniques que l’on envisage pour l’avenir.

Qui contrôle le travail possède le pouvoir !

Le capitalisme n’est plus réformable comme il l’a été par le passé. N’a-t-on pas vu par le passé des révolutions qui se transforment en capitalisme d’État ? N’a-t-on pas vu des nationalisations complètement digérées par le capitalisme ? N’a-t-on pas vu des propositions faites par la « gauche » qui ont été des adjuvants à l’exploitation capitaliste et même un moyen de dissoudre à terme la gauche elle-même? Les raisons en sont claires.

Pourquoi il faut (re)créer d’urgence les services publics pour (ré)inventer la démocratie

Une telle question peut sembler étrange, sinon incongrue, pour un pays comme la France où les détracteurs néolibéraux de l’État ne cessent de dénoncer le poids de la dépense publique dans la richesse nationale : selon eux, il y aurait trop de Sécurité sociale, trop de fonctionnaires, trop d’administrations, etc. Pourtant,…

POUR UN UNIVERSALISME CONCRET

Comment la promesse républicaine peut-elle être prise au sérieux quand les universalistes abstraits apparaissent comme des soutiens du système ? Quel crédit le peuple peut donner à ceux qui favorisent par leur soutien ou leur participation cette entreprise de démolition et de saccage, qui développent donc un universalisme abstrait qui cautionne un système qui détruit petit à petit tous les principes républicains y compris celui de la laïcité ?

Les dessous de la voiture électrique

Voyons comment l’hégémonie culturelle de l’oligarchie fonctionne. Pour arrêter de polluer, pour arrêter l’émission des gaz à effet de serre, voici la solution : il faut changer de voiture ! Allez, 8 milliards d’euros donnés aux constructeurs du CAC 40. Et 85 études ont été faites à ce sujet depuis une dizaine d’années.

Lire la suite à propos de l’article Les dessous de la voiture électrique
Photo d'une prise de rechargement d'une Tesla

Refonder la Sécu pour réaliser la République sociale

Par son programme publié le 15 mars 1944, le Conseil national de la Résistance (CNR) fixait l’avenir émancipateur de la République sociale (( Voir nos livres dans la Librairie militante du média en ligne Respublica )) en lui donnant un nom : « Les jours heureux ». Les ordonnances des 4 et 19…

Lire la suite à propos de l’article Refonder la Sécu pour réaliser la République sociale
© Adobe Stock

Combattre les feux croisés contre la laïcité

Dans ce combat, nous avons besoin de plus de radicalité - au sens étymologique « d’aller à la racine » -, de plus de cohérence politique et de plus de rassemblement humain. Pour cela, nous proposons au débat général argumenté 12 exigences. 1) D’abord, commencer par faire ce que peu d’hommes ou…

La gauche dite « décoloniale » continue d’influencer et de diviser en refusant le combat contre tous les racismes

ReSPUBLICA rappelle souvent que toutes les formes de racisme exigent la même condamnation et que le racisme anti-juifs (terme que nous préférons à antisémitisme) en fait partie. Nos lecteurs savent aussi que nous critiquons les Indigènes de la République sur les distinguos qu'ils opèrent en la matière (voir en particulier…

Lire  » Le Mexique des insoumis » et « Karl Marx penseur de l’écologie »

Le Mexique des insoumis d’Alexandre Fernandez Ce livre de 250 pages, sous-titré « La grande révolution de 1910 » édité par Vendémiaire, relate l’épisode révolutionnaire du Mexique de 1910 à 1920. Pour qui s’intéresse à l’Amérique latine et aux politiques qui s’y établissent, aux relations avec les États-Unis en particulier et les…